ENTREPRISE & STRATÉGIE

100 % sûr

Les exigences de sécurité aux postes de travail et de production évoluent en permanence. Pour faire face à cette dynamique, la division Nutrition entend instaurer une culture de la sécurité vivante. Les dix règles d’or en sont l’un des aspects.

La sécurité au travail est un pro­cessus dynamique. Les exigences et les risques changent en per­manence. En tant qu’entreprise ou en tant que salarié, il nous est sans cesse demandé de nous adapter aux mesures et à la prévention. Une culture du travail vivante, où le com­por­tement et l’attention sont traversés par les questions de sécu­­rité, est une étape im­por­tante pour éviter les accidents. Entré en fonction fin 2019, Gustavo Larsen, Global Safety Director, Nutrition, a pour objectif d’instaurer durablement cette culture de la sécurité sur tous les sites de Nutrition.­

Avec son équipe, il a tout d’abord fait un état des lieux des différents sites. Six d’entre eux sont sortis du lot, car les risques d’accident y sont par­ti­cu­lière­ment élevés en raison des tra­vaux réalisés. 80 % des accidents leur étaient imputables. Un plan d’action a donc été mis au point. Il comprend notamment les 10 règles d’or que tous les col­la­bo­rateurs doivent suivre. Gustavo Larsen a ensuite entamé un voyage d’inspection de deux mois afin de visiter les six sites.

Le site de production de la busi­ness unit Aqua, au Costa Rica, a connu début 2019 quelques ac­ci­dents de travail. Pour s’en faire une idée plus précise et soutenir ses collègues sur place, Gustavo Larsen s’est envolé vers ce pays d’Amérique centrale. Ses prin­ci­paux ob­jec­tifs : découvrir le site, comprendre les processus de travail quo­tidien des col­la­bo­rateurs, les aider à sensibiliser leurs collègues à la sécurité et à développer une culture de la sécurité. Les risques et les me­su­res de contrôle nécessaires ont été déterminés en col­la­boration avec la direction de l’usine, le personnel de direction et les collaborateurs.

Lors des ateliers, tous les collaborateurs de la zone LATAM se familiarisent avec les « dix règles d’or » et revoient la sécurité des processus de travail.

Le personnel de direction et les collaborateurs de tous les services continuent à tra­vail­ler sur d’autres amélio­ra­ti­ons et les partagent avec d’autres usines.

Gustavo Larsen, Global Safety Director, Nutrition

De manière générale, les travaux en hauteur, la circulation des véhicules, les procédures de consignation électrique (qui régissent l’entretien et la répa­ra­tion des machines électriques ou pneu­ma­tiques potentiellement dangereuses), la prévention des incendies et la manipulation des substances chimiques font partie des prin­ci­paux facteurs de risque sur tous les sites. Dans l’usine du Costa Rica, les procédures de consignation, les travaux en hauteur et la cir­cu­lation interne constituent les principales sources de danger. Le personnel de direction a également bénéfi­cié d’une journée de formation sur la gestion de la sécurité et sur la manière de favoriser un comportement sûr et la mentalité correspondante chez les collaborateurs en prêchant par l’exemple. Gustavo Larsen a éga­le­ment partagé les bonnes pratiques des autres sites pour illustrer concrètement le sujet. Depuis, il a constaté qu’il n’y avait plus eu d’accident ayant retardé la production.

La sécurité fait désormais partie du rapport d’activité mensuel. « L’équipe est très fière de faire part de ses progrès et de les partager. Le personnel de di­rec­tion et les collaborateurs de tous les services continuent à tra­vailler sur d’autres amélio­ra­ti­ons et les partagent avec d’autres usines », conclut Gustavo Larsen. Grâce à ses progrès rapides, l’usine costaricaine a elle aussi commencé à échanger bonnes pratiques et projets de sécurité avec les autres sites de la région LATAM.


Découvrez les 17 ODD dans le SymPortal : https://t1p.de/SYM-SDG


Pour en savoir plus, rendez-vous sur SymPortal : https://t1p.de/SYM-Nutrition-Safety

© Symrise All rights reserved 2020