PRODUITS & CLIENTS

Premier arrivé...

L’épidémie de COVID-19 met la société et les entreprises à rude épreuve. L’hygiène et le bien-être ont pris une importance nouvelle : une évolution que Symrise traduit dans deux nouveaux programmes.

Depuis près d’un an, le monde est en état d’urgence. La société et les en­tre­prises sont confrontées à des défis inédits. À l’ère du COVID-19, l’hygiène, le soin et le bien-être ont pris une place particulièrement im­por­tante. Les so­lu­tions sur mesure sont donc très prisées par les consommateurs finals. « Nous ob­ser­vons que de nombreux con­som­mateurs exigent des produits et des solutions aromatiques à la fois na­tu­rel­les et dura­bles », explique Anne Cabotin, SVP Global Consumer Fra­grance.

Lorsque la pandémie s’est accélérée au printemps, il était clair pour Anne Cabotin et son équipe qu’en tant qu’entreprise, il nous fallait réagir rapidement à cette situation extrême. En un temps record, le coronavirus a mobilisé l’attention du monde entier. « Notre objectif avoué était d’être le premier fournisseur à commercialiser des so­lu­tions aromatiques d’hygiène tenant compte de l’évolution des be­so­ins des clients. Dans le cas con­trai­re, l’un de nos concurrents l’aurait fait. L’idée était donc d’apporter une répon­se au coronavirus en trois phases », explique Anne Cabotin.

La pandémie venait de commencer, les collaborateurs ne pouvaient plus se réunir. Un véritable défi lo­gis­tique, comme le fait remarquer Usha Vijay. À la de­mande d’Anne Cabotin, Usha Vijay, VP Global Marke­ting Consumer Fragrance, et son équipe se sont attelés à la mise en œuvre de ce plan en trois étapes.

Ils se sont donné 40 jours pour en venir à bout. Un calendrier vraiment serré. L’objectif de la première phase était de travailler rapidement à l’aide de pro­duits existants, com­me la technologie Neofresh® et des parfums issus du portfolio global de Symrise. La priorité a été donnée aux parfums à base de tech­no­logies et d’huiles essentielles ayant des propriétés antiseptiques. La phase suivante consistait à réaliser des recherches consommateurs ap­pro­fon­dies sur le sujet, afin de mettre au point des solutions et des offres nouvelles, parfaitement adaptées aux clients. Enfin, la dernière phase était consacrée à la mise en œuvre pour l’année 2021.

Nous voulions être les premiers à réagir à l’épidémie avec des solutions aromatiques d’hygiène.

Anne Cabotin, SVP Global Consumer Fragrance

Cet été, l’objectif était atteint : les deux programmes HygieSym et Re-Imagine, réaction directe à la pandémie, ont été mis sur les rails. HygieSym est une collection d’hygiène créative à base d’ingrédients naturels et durables pour l’entretien de la maison et le nettoyage de la peau. Re-Imagine est une collec­tion bien-être qui, comme son nom l’indique, entend satisfaire le besoin accru de bien-être. Sa priorité : les soins de la peau et du corps, ainsi que la purification de l’air.

Les deux programmes HygieSym et Re-Imagine proposent des produits contenant des parfums Symrise, des recommandations sur la technologie des parfums et sur les ingrédients cosmétiques, notamment des crèmes, des lotions, des lessives et des net­toyants de surface. Les parfums qui évoquent l’hygiène sont plus prisés que jamais par les consommateurs, sou­li­gne Usha Vijay. Les parfums relaxants et apaisants – autant pour la peau que pour l’humeur – sont également très appréciés : une tendance nette à l’ère du coronavirus.

Le développement des deux pro­gram­mes a été dirigé par Fernando Levy, Director of Marketing Consumer Fragrance, responsable d’HygieSym et Courtney Jones, VP Marketing Scent & Care Amérique du Nord, qui a pris la tête de l’équipe Re-Imagine. En col­la­bo­ration avec Jannine Dzuroska et Adrianna Sayuri, Consumer Insights, toutes les données pertinentes ont ensuite été collectées afin de lancer les deux programmes. À cette fin, des entretiens avec des consommateurs ont été menés dans le monde entier.

Les équipes internationales re­grou­pai­ent des collègues de Scent & Care, de Cosmetic Ingredients, du marketing, de Consumer Insights et de la R&D. « Cela correspond à l’approche collaborative que nous appliquons de plus en plus dans notre division », explique Anne Cabotin. Financièrement, les deux programmes ont déjà été ren­ta­bi­lisés. Selon Usha Vijay, rien que les produits et les solutions produits conçus lors de la première phase ont généré un retour sur investissement de 500 000 euros.


Découvrez les 17 ODD dans le SymPortal : https://t1p.de/SYM-SDG

© Symrise All rights reserved 2020