ENTREPRISE & STRATÉGIE

Symrise réduit sa consom­mation de plastique

Développement durable et réussite économique : Symrise est une entreprise qui connaît une croissance dynamique. La demande de produits et de services ne cesse d’augmenter. En parallèle, l’utilisation d’emballages en plastique sur les sites et à la production doit être drastiquement réduite.

Comment concilier deux objectifs ap­pa­remment contra­dictoires : maintenir une croissance mondiale et continue tout en remplissant à la fois les critères qui nous sont prescrits et ceux que nous nous im­po­sons pour lutter contre le réchauf­fe­ment climatique, protéger les res­sources et les populations ? Ce n’est possible que si tous les collaborateurs de l’entreprise jouent le jeu. « Sans engagement sup­plémentaire ni mesures inno­vantes pour lutter contre le réchauffement climatique et réduire nos déchets, nous n’atteindrons pas les objectifs am­bi­tieux que nous nous sommes fixés en matière de déve­lop­pe­ment durable », déclare Heinz-Jürgen Bertram, C.E.O. de Symrise. « Certes, nous avons déjà fait des progrès re­mar­quables qui nous ont permis de respecter toutes les directives relatives aux emballages en plastique et aux articles en plastique à usage unique », poursuit-il. « Mais nous devons continuer à mettre tout en œuvre pour diminuer notre empreinte carbone, réduire nos déchets et trouver d’au­tres solutions de recyclage. »

Parmi les mesures supplémentaires, il est notamment prévu d’augmenter con­sidéra­blement la proportion de matériaux d’em­bal­lage durable dans toute l’entreprise. Cette transition doit être terminée à l’horizon 2025. Nous n’utiliserons alors plus que des matériaux d’emballage écologiques. À cette date, plus de 95 % des plastiques recyclables devront aussi être valorisés lorsque les capacités locales le permettent.

La supply chain de la division Flavor réali­se déjà un travail de pionnier dans l’aban­don des matériaux à usage unique. « D’ici à la fin du 1er trimestre 2021 en Allemagne et l’été 2021 dans toutes nos sociétés, nous aurons remplacé tous les plastiques à usage unique par des matéri­aux dura­bles », annonce Erik-Christof Wenzlaff, Program Management Office, SC Flavor. Bernhard Kott, Chief Sustainability Officer, complète : « Nous mettons également tout en œuvre afin qu’aucun article en plastique à usage unique ne soit plus utilisé à des fins pu­bli­citaires. »

SYMRISE RÉDUIT SON EMPREINTE CARBONE À HOLZMINDEN.

À Holzminden, les emballages en carton des produits auront généré 900 tonnes de CO2 en 2020, imputables, à parts égales, à deux fabricants d’emballages.

À partir de la fin du premier trimestre 2021, la fabrication de tous les emballages à usage unique utilisés à Holzminden devra avoir un impact neutre sur le climat. Ce qui correspond à une économie de 12 000 tonnes de CO2. Elle se répartit comme suit :

Économie

Emballages en carton

Économie

Emballages en plastique, bidons p. ex.

Économie

Emballages en acier, fûts p. ex.

Économie

Canettes et bouteilles en aluminium

Symrise soutient également, à hauteur de 44 000 euros, deux projets de reforestation lancés par le prestataire de services environnementaux First Climate au Brésil.

Le projet est ambitieux, car un tiers des matériaux d’emballage sont encore ac­tu­ellement en plastique. D’où l’importance de sensibiliser tous les collaborateurs à cette question. Tous les sites et les usines doivent travailler à l’amélioration de cette situation et exploiter les options de re­cy­clage, insiste Bernhard Kott. Bien en­t­en­du, cela ne doit nuire ni à la qualité ou à la sécurité des produits, ni à l’en­vi­ron­ne­ment.

L’objectif est de remplacer, dans toutes les divisions, les articles en plastique à usage unique tels que les pailles, les couverts, les agitateurs, les récipients alimentaires et les gobelets en polystyrène par des alternatives écologiques. Les cantines de l’usine de Holzminden sont en bonne voie : pour des raisons sanitaires, les repas sont uniquement à emporter. Au départ, nous avons utilisé des contenants en polystyrène. Depuis septembre, les col­la­borateurs peu­vent récupérer leurs plats dans des contenants réutilisables. Ces contenants hermétiques ne contiennent pas du tout de plastifiant. Mi-novembre, nous avions ainsi économisé 2 500 emballages à usage unique. Le prêt est réalisé simplement via une application.

Les collègues du contrôle qualité sens­oriel de la division Flavor à Holzminden font eux aussi leur transition. Chaque jour, ils ont besoin de 1 800 gobelets pour leurs dégustations. Jusqu’à présent, ils utilisaient des contenants en plastique, mais ils sont en train de passer aux go­belets en carton à base de matériaux recyclés (cf. Le plastique laisse place au carton).

Et ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres. Une équipe, composée de membres issus de divisions et de fonc­tions différentes, veillera à ce qu’ils ne restent pas isolés et que les objectifs, ambitieux, soient atteints. Cette équipe est constituée de collaborateurs des achats techniques, d’ingénieurs em­bal­lage, de cadres du secteur opérationnel ainsi que de collègues de la R&D. Ils défi­nis­sent la portée, la feuille de route, les étapes et le calendrier du projet. Cette équipe développera également des projets pilotes qui seront d’abord mis en œuvre à l’échelle régionale puis sur tous les autres sites.

Autre point important de la mise en œuvre de l’agenda du développement durable : les par­tenariats et les co­opéra­tions. « En collaboration avec les en­tre­prises voisines de notre site et d’autres initiatives sociales, nous participons à des projets environnementaux locaux », sou­ligne Bernhard Kott. Le comité du déve­loppement durable de Symrise surveillera de près ces projets ambitieux et contrôlera leur réussite.

Bernhard Kott préside le Sustainability Board depuis 2020. Il compte sur la collaboration de tout le personnel pour mettre en œuvre la stratégie zéro plastique.


Découvrez les 17 ODD dans le SymPortal : https://t1p.de/SYM-SDG


La directive plastique de Symrise est disponible ici : https://t1p.de/SYM-Plastics

© Symrise All rights reserved 2020